Aller au contenu
Fabienne FOREZ

L'ortie en cuisine

Recommended Posts

Poussant allègrement le long des murs et des chemins, ainsi que dans les jardins, cette plante laisse souvent aux promeneurs un mauvais souvenir. Sa particularité est à l'origine de son nom : ortie, urtica pour les botanistes, qui vient du latin urere, signifie brûler. Parfois considérée à tort comme une mauvaise herbe, l'ortie mérite pourtant d'être connue, pour son goût, mais surtout pour tous les avantages qu'elle procure!

Une pharmacopée héritée de l'Antiquité

Ses vertus aphrodisiaques, médicinales et gustatives étaient déjà très appréciées de nos ancêtres les Gaulois, ainsi que par les Romains. On la retrouve ensuite au Moyen-Âge dans la pharmacopée, aux côtés de l'ail et du thym. Après avoir été délaissée à l'issue de la Renaissance, elle est réhabilitée par la médecine pour son efficacité. Elle stimule notamment la digestion. Plus riche en vitamines C que les oranges, elle est constituée à 40% de protéines et renferme zinc, minéraux, oligoéléments et vitamine B. Idéal pour être en pleine forme toute l'année.

Comment l'utiliser ?

Pour la manipuler, il est préférable de s'équiper de gants en latex. Petite astuce : afin de supprimer son côté urticant, il suffit de l'ébouillanter ! Mieux vaut utiliser en priorité les jeunes pousses et les premières feuilles, les autres se révélant plus fibreuses. Séchée, l'ortie se déguste en tisane. Délicieuse aussi en soupe, mixée avec quelques pommes de terre, elle offre un goût délicat proche du haricot vert et sa texture semblable à celle de l'épinard permet de l'incorporer à de nombreuses autres recettes : quiche, omelette, tarte, gratin ou soufflé. (Promis, si vous passez par chez moi, je vous ferai une soupe d'ortie !). Preuve de ses qualités gustatives et du regain d'intérêt à son égard : les chefs la mettent à l'honneur dans leur menu, comme à Megève au restaurant Le Flocon de sel, où le chef étoilé Emmanuel Renaut la sert en apéritif sous forme de beignets.

Pour les copines de l'Eure

Dans l'Eure, chaque année à la Haye-de-Routot, le dimanche des Rameaux est consacré à cette "mauvaise herbe". Le festival Orties Folies met à l'honneur l'ortie et son utilisation sous toutes les formes. Le temps d'une journée, petits et grands peuvent goûter aux spécialités culinaires à base de cette plante, apprendre à la cuisiner, toucher de la toile d'ortie, mais aussi rencontrer des piqués qui l'utilisent pour jardiner ou nourrir poules et vaches. Plusieurs milliers de visiteurs s'y rendent chaque année.

lahayederoutot.com

Extrait d'un article d'Anne Inquimbert.

Alors : à vos paniers

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Créer...