Aller au contenu
Fabienne FOREZ

Poésie

Recommended Posts

je ne résiste pas à vous faire part de quelques poésies de mon ami Jacques Bouchet ( maintenant décédé), qui a écrit beaucoup de recueil, avec une plume alerte et un style éfficace.

Ci dessous quelques analyses très courtes :

Loire

Pourquoi chercher ailleurs

ce que l'on a chez soi ?

Loire, tu es mon coeur,

mon ancre,

mon encre,

A moi !

La Cerise

Plaisir des yeux

verte de queue

rouge de peau

coeur de noyau.

 

Rouge de chair

chair pâtissière

fruit englouti

au clafoutis....

Géométrie

Une droite s'apprête

à chercher l'infini.

Le segment s'arrête

aux deux points définis.

Le cube a ses arêtes

et le poisson...aussi.

A coeur d'amitié

Sur l'amitié sinçère

d'hier comme d'après

la vie a son mystère

la vie a ses secrets

 

Un regard se balade

un sourire s'allume

Le coeur bat la chamade

et l'amitié s'embrume...

Rencontre

Jeune navet à peau lisse

cherche carotte complice

pour jouer à culbute

en la cocotte minute

au bouilli goûteux :

avec son pote...au feu.

 

 

 

 

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Extrait du fascicule "Encre douce" de Jacques Bouchet

Occasion

Cède à bas prix

fonds de poésie ;

cause retraite

stock en tête

mots en fêtes,

rimes en piste, conviendrait à fantaisiste.

Plume pour bagage,

nez dans les nuages

pour modèle de cancre

sur un filet d'encre.

 

Locations Musicales

A louer la chaise

d'un dièse

pour monter la note

un peu sotte

sur la dictée

d'une portée.

 

A louer frandole

de bémols

qui vont se pendre

et descendre :

musique alitée....

La fermeture éclair

A force de monter

à force de descendre

sur la jupette

sur la braguette

elle s'est cassée, édentée

sans attendre

du secours

en quelque sorte

à la porte

de l'amour...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Au gré de mes balades en Limousin, j'ai visité aujourd'hui une exposition de tableaux d'un peintre(contemporain ) du coin, agrémentée de poésies d'un de ses copains : Patrick Ducros, natif de Saint-Junien. J'ai acheté quelques recueils. Voici un extrait du recueil " Singuliers Féminins".

La Solitude

Elle rentre chez elle chaque soir

Le corps harassé, au bout du couloir

Elle laisse échapper ses clefs

Sans jamais personne pour les ramasser.

 

Elle s'assoit dans sa petite cuisine

Les mains sur la tête, elle rumine

Jusqu'à ce que les larmes ruissellent

Sur ce doux visage ou tout s'emmêle.

 

Elle allume l'écran noir de sa vie blanche

Le bruit réveille sa mémoire qui flanche

Elle se met à parler toute seule au mur

Et se dit que demain sera moins dur.

 

Alors si vous la croisez au fond d'un escalier

Tendez lui vos mains pour l'aider

A quitter son monde du silence

Et que pour elle une nouvelle vie commence.

  • J'aime 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Toujours du même auteur, dans un autre registre, voici un extrait du recueil  "Vers de Comptoir"

" Des textes puisés sur mes vues du quotidien, parfois claquants voire choquants, chacun est fait de chair et d'os, avec la sensibilité des gens qui va souvent avec ou à l'inverse de toute l'insensibilté qui les habite avec leurs vieux démons. Ainsi va la vie, souvent ils ne savent pas que demain sera un autre jour et que le Bien succèdera au Mal !" (Note de  Patrick Ducros)

La ballade du mandigo

Il me parle dans une langue que je ne connais pas

Pas besoin je comprends ce qui ne va pas

Il me demande une pièce pour une part de pizza

Je lui donne, même si je ne le crois pas.

 

Je ne sais même pas si c'est une bonne action,

Du reste je ne me pose pas la question

J'ai donné non parce que j'ai pitié

Mais par le fait qu'il a su me demander.

 

Au fond de moi je savais que la pièce de monnaie

Irait vraisemblablement pour écluser

Une bière ou un verre de mauvais vin

Dans une rue peuplée de types aux regards sans fin.

 

Je savais perfidemment qu'il recommencerait

Avec un ou une autre, en laissant sa fierté

Dans les casiers mals rangés de son ancienne vie

Souriant, il regardait son présent rejoindre l'infini.

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et bien puisque  nous sommes sur des textes en vers, ceci n'est pas une poésie mais un texte mis en musique que j'ai écrit et composé pour la naissance de ma fille en 82. Donc petite chanson sans ambition !

Changement de décors :

Tu sors d'un océan

De plaisir aquatique

Tu reviens de néant

Premier saut dans la vie

T'aurai voulu rester

Mais plus assez de  place

Neuf mois c'était assez

Pour ceux qui t'attendent là !

 

Tes poumons dégonflés

Laissaient vire ton cordon

Dehors vont éclater

Comme d'énormes ballons

Une souffrance mesurée

Pour t'imager le monde

Tu n'pourras l'éviter

Un face à face immonde !

 

Tous l'monde te tend les bras

Mais tu ne connais qu'une chaleur

Pour cette première étape

Tu découvres la peur

Une raison de plus

Qui affirme ton destin

Même si tu n'y a pas cru

Ton début as une fin !

 

Toutes tes premières années

tu vivras à grand pas

Tu ne penseras

Qu'a t'éclater !

 

Bien sûr tu seras pris

Dans les tentacules du système

Retiens tes cris

Dit-toi qu'on t'aime !

 

L'eau le feu, la terre et l'air

Quatre éléments pour t'en sortir

Avec du flair

Et tes souvenirs !

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'en ai composé la musique,, sur les trois premier couplets c'est une ballade lente et langoureuse avec un rythme qui accélère sur les quatre couplets suivant  en allant crescendo et fini en explosion. Peut-être un jour j'aurai l'occasion de vous l'interpréter.

Bises.

Carla.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bien longtemps que je n'avais posté dans ce sujet

Je me suis mise à accompagner les poèmes de mon ami  Jacques Bouchet par quelques dessins à la plume des lieux cités de ma belle région du Forez et que j'ai eu le temps de faire pendant le confinement !; Au passage je vous mets une courte biographie

Et je commence bien sûr par Boen , où j'habites et le cheteau Chabert qui est juste à quelques centaines de mètres de chez moi! (musée du vin maintenant)

jacques Bouchet, curriculum.docx Les enfants du Forez r2.docx

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci Sophie. je ne connaissais pas particulièrement Serge Kerval, le nom me disait quelque chose, mais sans plus.

Sympa cette jolie balade au gré de la Loire!

je me suis aperçue que je m'étais fait des noeuds dans mes appellations. le texte que j'ai mis ci-dessus était celui du Prieuré de Saint Romain le Puy, un etit village proche de Montbrison. J'ai chanté de nombreuses fois, il y a une bonne acoustique  pour le public, par contre le retour arrière pour ceux qui chantent n'est pas terrible. Souvent j'ai fait placer mes choeurs à en inversant public et choeurs.Nettement mieux pour tout le monde.

Bon cette fois je mets le bon poème, celui de Boen

Je viens de m'apercevoir aussi que mon texte écrit en A4 vertical se retouve sur deux pages côte à côte , avec la mise en forme bizarre. Est ce que ca vous fait pareil ?

Les enfants du Forez r1.docx

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

voici un autre extrait concernant le haut Forez;

Des coins où je me suis baladée pendant des heures et des heures. Le dessin de la jasserie que j'ai dessinée est tirée de mes photos de balades! Pour les non initié, une Jasserie, en Forez, est une petite habitation où les bergers restaient à l'estive ett où était fabriqué la fourme. Le treme était appliqué aussi bien du versant Loire que du versant Puy de dôme. Beaucoup de jasseries ont été transfomées en gîte, voire en auberge de montagne, où l'on déguste, entre autre, le patia, les râpées et bien sûr la fourme, qu'elle soit d'Ambert où de Montbrison. Venez chez moi en été, je vous y emmenerai! Succès garanti!

Aux crêtes du Forez r2.docx

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Depuis mes derneirs écrits, je me suis "amusée" à répertorier et à illustrer des poètes ligériens, en commencant bien entendu par un poète Montbrisonnais du début du 19 ème siècle , célèbre à Montbrison : Victor de laprade

Ci joint sa biographie et qulques poèmes

Biographie Victor de Laprade r2.docx A une branche d'amandier r2.docx Limpidité r2.docx

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

et encore un poème de Bobèche.

en fait j'ai entendu parler de Bobèche par l'ancien propriétaire de l'atelier de menuiseries que nous avions loué à l'époque , puis racheté. Nous avons consacré des dizaines de week-end, à réparer, transformer, agrandir, etc.. Et l'ancien propriétaire , agé de presque 90 ans à l'époque , qui avait connu Bobèche quand il était petit,venait souvent nous voir le samedi ou le dimanche après midi. Nous faisions la pause, et Albert( c'était son prénom) nous contait des histoires du début du siècle, et nous récitait aussi des poésies (dont celles de Bobèche) ou des extraits de pièces de théatre car c'était un très bon acteur régional. Mon seul regret, ne l'avoir pas enregistré, car il valait son pesant d'or, et c'était toujours agréable de l'écouter réciter ou chanter!

Poème autobiographique r2.docx

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Créer...